YAMAHA XT 500 1982 : PREPARATION

YAMAHA XT 500 : PREPARATION

MOTO DE CARACTÈRE S'IL EN EST !!!

 
Hiver 2010, je décide de refaire un 500 XT, au chaud, au fond de ma cave.
J'en trouve un dans la campagne auvergnate : il est de 1980, pourri mais la mécanique semble en état.
La voici dans son jus mais avec un avant de Vmax, comme ça, juste pour voir. Résultat: sympa mais bien trop lourd. Je laisse tomber l'idée.
Il est équipé de jantes de 500 sr, les amortisseurs ne fuit pas malgré leur état, le garde-boue arriére en tole est complètement rouillé, l'échappement est en très bon état, la housse de selle rafistollée, le réservoir alu poqué et fuit, la partie-cycle a vécue et le kit chaine rouillés, le moteur fuit l'huile au joint de culasse mais il comprime et démarre très bien. Un léger cliqueti se fait entendre à chaud, coté distribution.

 En fait, je veux la remonter en super-mot. mais à ma façon.
Je souhaite l'équiper de jantes à batons avec des pneus de route, un freinage de sportive, une ligne d'échappement inox, une cure générale d'alègement et une déco sympa mais en conservant la signature esthétique d'origine. 
 Avant cela, un démontage en règle et une restauration générale s'impose.

Quatre mois plus tard, voila la première version.
Sablage, soudure, cintrage, peinture, inox, aluminium, plastiques, tout y passe pour en arriver à ça.
 A l'avant: fourche de Kawa 650 klr, roulements de direction coniques, roue de Suzuki 500 gse, pneu Pirelli, disque de frein de 1100 gsxr, durite avia sur étrier Tokico 6 pistons, plaque phare de Yamaha enduro, garde-boue sm, guidon de 28mm et compteur de vtt.
A l'arrière, bras oscillant alu de 600 XT auquel j'ai supprimé les biellettes d'amortisseurs et fait souder des pattes d'encrage pour les bi-amorto d'origine. Roue de 500 gse et étrier de Kawa, pneu Pirelli, durite avia,, kit chaîne neuf, dosseret de selle de Kawa 650 kz de 1978, feu à leds en 12 volts et silencieux Micron sous la selle.
Ligne d'échappement maison en inox (merci Christophe pour les soudures).
Finalement, le moteur est très sain, joints de haut moteur neuf,  pas de fuite et bonne compression, je lui colle un radiateur d'huile de Triumph en dérivation du circuit de graissage.
 Je remplace le filtre à air par un élément K&N et je supprime son boîtier d'origine.
 Je simplifie le faisceau électrique et le passe en 12 volt (rebobinage de la bobine principale, suppression de la batterie, régulateur de tension 12 volt, lampe H4 dans le phare).
Je garde l'allumage d'origine par rupteur et condensateur qui sont neufs.

Pendant que le sellier refait la housse de selle ( la précédente ne me convenant pas ) , je revoit la déco en repeignant le réservoir (traité au Restom). Je choisi le bleu Yam que je marie avec du blanc et je peins un gros liseret rouge de séparation. Plus quelques autocollants bien choisis et voila le résultat.
   
A l'usage, il va s'avérer que le silencieux sous la selle, c'est beau mais les gaz chauds d'échappement fondent les plastiques de la plaque et des clignotants malgré le déflecteur en bout du silencieux.
Je dois revoir ma copie. Je reprends la ligne pour y placer le silencieux latéralement mais en essayant de le rendre le plus discret possible.

La modification du pot est faite, mais sans décibels-killer, 
le "poum-poum" est sympa mais bien trop bruyant.  
 
Il faut que je peigne la patte de fixation du silencieux en noir.
  


YAMAHA 500 XT






Merci à Olivier pour les dernières photos.

                                                       YAMAHA 500 XT EN CORSE
Ha, la Corse!
J'ai eu l'occasion, il y a presque 30 ans de rouler sur les petites routes corse avec une Honda 1100 Goldwing (j'ai du changer les 4 coudes d'échappement rappés et percés)  puis avec une Yamaha 500 XT kitée en 540 mais sans freins efficaces (tambours).
Août 2014, je part 15 jours en Corse du coté de l’île Rousse.
Mais quelle mob je vais mettre dans le Trafic ?
J'opte pour l'XT 500 dans un soucis d'encombrement.


Sur place, c'est que du bonheur. Roulé en Trail équipé de bons freins et de pneus de route sur l’Île de beauté est jubilatoire. Ça me permet aussi d'apprécier les modifications apportées et de constater que l'embout de la pédale de frein arrière est trop petit.Il faut l'élargir pour un meilleur toucher.
Le compteur digital précédemment installé fonctionne bien mais l'affichage à cristaux-liquides souffre des fortes chaleurs (42 degrés en plein soleil)



Quelques photos de la belle.



Dans la montagne, je grimpe au village de Sant'Antonino situé sur un promontoire rocheux, pour une visite et je suis surpris de trouver en ce lieux perdu, deux anciennes japonaises superbement préparées par leurs propriétaires : une Yamaha XS 650 dirt et une Honda Seven 750 Café-Racer.

Son style "dirt US" affirme un peu plus le coté bien trempé de la bête.





Je serais bien resté quelques jours de plus dans ce cadre magnifique!


Modifications apportées sur mon 500 XT.
Ayant changé les rétroviseurs du Suzuki 1100 gsx, je me suis dis qu'il serait bon de les récupérer  et de les installer sur l'XT.




Ensuite et dans le but d'essayer de nouveaux pneus, je remplace ceux du XT par des Continental tkc 80, histoire de voir l'effet apporté et de les tester sur route et chemin. 




Avec ce type de pneus, le 500 XT perd son look de citadine pour un aspect plus "rural" qui peut être visuellement déroutant : c'est la naissance d'un nouveau concept moto :
Le Super-Mot. agricole.
Question tenue de route, mes impressions sont mitigées.
Sur le bitume, ces pneus très "ronds" restent très maniables malgré leures tailles généreuses.
Mais les gros pavés engendrent un certain flou qui pourrait nuire à la précision (par rapport aux pneus de route).
A voir aussi, plus tard dans les chemins.