BETA TR 34 : RESTAURATION


BETA TR 34 : RESTAURATION

BETA TR 34 : RESTAURATION
Lors de l'achat de la Yamaha TY 250, Maurice, l'ancien proprio. souhaitait vider son garage avant son déménagement. Il me força la main pour le débarrasser aussi de cette vieillissante  Béta TR 34 de 1991. Elle n'a pas tournée depuis 3 ans mais il m'assure quelle fonctionnait bien.
OK, je prends le risque et la charge dans le Trafic avec la TY.
 



La moto est presque complète, il manque simplement l'éclairage avant et arrière. 

Après avoir pris mon temps pour restaurer la TY 250, je me décide et me lance dans la réfection de cette Béta. Pourtant, initialement, ce n'était pas mon but. Je vouais la vendre sans attendre et sans me pencher dessus. Et puis, ayant un peu de temps libre...

Il me faut 1h30 pour désosser la bête.
L'ancien proprio. l'avait correctement entretenue et je n'ai pas difficulté particulière.
Tous les roulements sont graissés et en bon état. J'apprécies.  




J'envoi le cadre , le bras oscillant, les repose-pieds, le sélecteur et la pédale de frein au sablage.
Au retour, reprise de 2 soudures avant la mise en peinture blanche pour le cadre et
gris alu. pour le reste.
 Je peux commencer le remontage avec de belles pièces nickels avec de la visserie BTR neuve.
 
 
 
 
 

  Au tour des suspensions : la fourche est très propre mais je l'ouvre quand même pour remplacer l'hydraulique. Je rencontre une particularité conceptuelle de l'époque :
le tube gauche est équipé d'un ressort, pas le droit. Ce dernier étant assujetti aux réglages de l'hydraulique. Je ne crois pas que ce type de conception ait été beaucoup utilisée dans la production moto.

  

L'amortisseur ne fuit pas, je le démonte pour un nettoyage soigné.



L'ancien proprio. avait repeint à la bombe,  la boucle arrière du cadre en blanc sans rien protéger. De fait, je passe pas mal de temps à décaper la boite à air pour retrouver sa couleur rouge d'origine. C'est un travail assez fastidieux.
J'en profite pour réviser le carburateur Del'orto et reprendre les réglages.

 


 

Au tour du pot de détente et du silencieux de suivre une cure de jouvence.
Le silencieux alu. à besoin d'être repris aux soudures. 




Comme beaucoup de trial, le faisceau électrique a été "raccourci" pour ne garder que l'essentiel, à savoir, l'allumage. Mais pour la vente, je veux remettre au moins l'éclairage.
Je trouve sur le Net, le schéma qui va bien.
C'est parti pour un faisceau neuf avec coupe-circuit d'allumage et interrupteur de lumière.




En vue de manger à l'heure, Madame vient à ma rescousse en posant des "rilsans" fixant le faisceau.


 Au remontage de l'échappement, je m'aperçois qu'un filetage est abimé.
Il faut le refaire mais ses cotes sont particulières : diamètre 7 mm pour un pas de 100.
J'en profite pour reprendre les autres.


La pédale de frein ne comporte pas de ressort de rappel.
J'en installe un sur la tige de poussée.
 
Il est temps de sortir la belle au grand jour.



Il lui manque le sabot moteur.
Il nécessite des soudures alu. visibles ( en clair ) sur la photo ci-dessous.

Et voila, la restauration de cette Béta TR 34 R  est terminée.
 


Elle est prête pour une nouvelle vie avec un nouveau propriétaire.