mardi 24 septembre 2013

YAMAHA 500 XT : PREPARATION

YAMAHA 500 XT

MOTO DE CARACTÈRE S'IL EN EST !!!
Hiver 2010, je décide de refaire un 500 XT, au chaud, au fond de ma cave.
J'en trouve un dans la campagne auvergnate : il est de 1980, pourri mais la mécanique semble en état.
La voici dans son jus mais avec un avant de Vmax, comme ça, juste pour voir. Résultat: sympa mais bien trop lourd. Je laisse tomber l'idée.
Il est équipé de jantes de 500 sr, les amortisseurs ne fuit pas malgré leur état, le garde-boue arrière en tôle est complètement rouillé, l'échappement est en très bon état, la housse de selle rafistolée, le réservoir alu poqué et fuit, la partie-cycle a vécue et le kit chaine rouillé, le moteur fuit l'huile au joint de culasse mais il comprime et démarre très bien. Un léger cliquetis se fait entendre à chaud, coté distribution.



 En fait, je veux la remonter en super-mot. mais à ma façon.
Je souhaite l'équiper de jantes à batons avec des pneus de route, un freinage de sportive, une ligne d'échappement inox, une cure générale d'alègement et une déco sympa mais en conservant la signature esthétique d'origine. 
 Avant cela, un démontage en règle et une restauration générale s'impose.
 
Quatre mois plus tard, voila la première version.
Sablage, soudure, cintrage, peinture, inox, aluminium, plastiques,
 tout y passe pour en arriver à ça.

 A l'avant: fourche de Kawa 650 klr, roulements de direction coniques, roue de Suzuki 500 gse, pneu Pirelli, disque de frein de 1100 gsxr, durite avia sur étrier Tokico 6 pistons, plaque phare de Yamaha enduro, garde-boue sm, guidon de 28mm et compteur de vtt.

A l'arrière, bras oscillant alu de 600 XT auquel j'ai supprimé les biellettes d'amortisseur et fait souder des pattes d'encrage pour les bi-amorto d'origine. Roue de 500 gse et étrier de Kawa, pneu Pirelli, durite avia, kit chaîne neuf, dosseret de selle de Kawa 650 kz de 1978, feu à leds en 12 volts et silencieux Micron sous la selle.
Ligne d'échappement maison en inox (merci Christophe pour les soudures).
Finalement, le moteur est très sain, joints de haut moteur neuf,  pas de fuite et bonne compression, je lui colle un radiateur d'huile de Triumph en dérivation du circuit de graissage.
 Je remplace le filtre à air par un élément K&N et je supprime son boîtier d'origine.
 Je simplifie le faisceau électrique et le passe en 12 volt (rebobinage de la bobine principale, suppression de la batterie, régulateur de tension 12 volt, lampe H4 dans le phare).
Je garde l'allumage d'origine par rupteur et condensateur qui sont neufs.

Pendant que le sellier refait la housse de selle ( la précédente ne me convenant pas ) , je revoit la déco en repeignant le réservoir (traité au Restom). Je choisi le bleu Yam que je marie avec du blanc et je peins un gros liseret rouge de séparation. Plus quelques auto-collants bien choisis et voila le résultat.
   

A l'usage, il va s'avérer que le silencieux sous la selle, c'est beau mais les gaz chauds d'échappement fondent les plastiques de la plaque et des clignotants malgré le déflecteur en bout du silencieux.
Je dois revoir ma copie. Je reprends la ligne pour y placer le silencieux latéralement mais en essayant de le rendre le plus discret possible.


La modification du pot est faite, mais sans décibels-killer, le "poum-poum" est sympa mais bien trop bruyant.
 
 

Il faut que je peigne la patte de fixation du silencieux en noir.

  
 

YAMAHA 500 XT









Merci à Olivier pour les dernières photos.
 

dimanche 1 septembre 2013

SUZUKI 1100 GSX : SELLE ET DOSSERET

Il est temps de s'attaquer à la boucle arrière du cadre, la selle et son dosseret.
Mon idée est de fortement réduire la longueur de selle qui d'origine est longue comme un jour sans pain ( on pouvait s'asseoir à 3 ) en coupant d'abord le cadre de 20 cm pour ensuite y adapter une selle Giuliari de l'époque. Je conserve le dosseret de selle d'origine mais en supprimant son garde-boue pour y adapter un passage de roue maison en alu.
 
1ère étape : couper le cadre. Deux coups de disqueuse pour réduire de 20cm la boucle arrière.

 
Avec l'arrière tronquée, la mob a une toute autre gueule.


 
Voila un avant goût de ce que ça pourrait donner. Le feu arrière est en cours de réparation suite au coup de Sirocco de la semaine dernière, le lèche-roue sera peint en noir le temps de la déco venu.

 
 Le phare est issu d'une Yam. fz6. Je l'ai fixé par l'intermédiaire de deux platines alu que j'ai taillée pour faire la jonction avec le compteur. C'est une ébauche qui demande à être retouchée.

Mais il faut d'abord préparer un support pour le dosseret de selle.
Il devra faire suite au bac alu du faisceau électrique et se fixer aux pattes de l'ancien garde-boue.
 

Après avoir fait un gabarit en carton, je tronçonne la tôle d'alu, la plie, la cintre et la perce pour obtenir le support du dosseret.

 
Le voilà installé en prolongement du bac du faisceau électrique.
 
 
J'ai relevé la tôle d'alu afin qu'elle épouse au mieux le feu rouge.


 
Il me reste à fixer définitivement le redresseur-régulateur dans son bac et à organiser les passages du faisceau électrique.

 
ça commence à prendre forme !
 Le garde-boue avant n'est plus monté car en cours de réparation.
La rampe de carbu est démontée afin que je change les gicleurs principaux et de ralenti, commandés chez Bhir Racing. Je vais essayer avec des gicleurs principaux de 10 points plus gros ( de 107.5 à 117.5 ) et remplacer ceux de ralenti ( 40 par 47 ).
 
La selle est une Giuliari prévue pour une Suzuki 850 GS de 1979, achetée d'occasion. Le fond est en tôle d'acier, ce qui m'a permis précédemment de le travailler pour l'adapter au 1100 GSX.
Je poursuit sur le fond de selle en l'équipant des différent tampons caoutchouc et d'un loqueteau de serrure que j'ai réalisé dans deux cornières. L'ensemble est prêt pour la soudure.

 
Il faut maintenant que je crée une butée de selle au niveau de la fixation du réservoir d'essence.

 
La butée mâle de selle est faite, je dois maintenant réaliser la partie femelle dans de l'alu de 10mm et la fixer au fond de selle en taraudant à 5mm pour les deux vis.
 

 
Voilà le loqueteau de verrouillage de serrure de selle. Il est réglable afin d'ajuster au mieux la selle au dosseret.
Je peux finaliser le support de selle en soudant tous ces éléments.
 



 
Doucement, je m'approche de la ligne imaginée. Prochain travail : finition de l'habillage mousse de la selle, réparation du garde-boue avant cassé et réglage de la carbu.


J'ai collé de la mousse haute densité noire pour rattraper les différences d'épaisseur et ensuite, j'ai poncé à la lime électrique et la cale. Elle est prête à recevoir une housse sur mesure.
Direction le sellier.
 
 
J'aime bien le coté trapu de la bête.