dimanche 2 juin 2013

SUZUKI 1100 GSX : PREPARATION PARTIE CYCLE

En 1980, Suzuki lance son nouveau modèle haut de gamme : la SUZUKI GS 110 X. Il s'agit d'une GT/sport équipée d'un 4 cylindres en ligne refroidi par air, 16 soupapes, boite 5 vitesses, 4 carbus à dépression, cadre double berceau, jantes à bâton et 3 freins à disque, poids : 275 kg pour 115 chevaux.
A l'époque, j'en ai rêvé mais elle était trop chère pour ma bourse.

Ce bloc moteur surdimensionné a servi et sert encore aujourd'hui de base de prépa. pour les Drag Race aux USA. On trouve des pièces spéciales pour augmenter la cylindrée à 1500 cc et le taux de compression à 14 avec des pistons JE haute-compression.







Mon idée, c'est de partir de ce 1100 GSX pour en faire un néo-rétro en conservant le moteur et partiellement le cadre. Pour tout le reste, j'adapte du matériel récent.


Après avoir gratté sur internet avec mon ami Cézar, je faits l'achat d'une Suzuki GSX 1100 de 1980 que je vais chercher en Savoie. Elle est dans son jus, équipée "sport" de l'époque et 56000 km au compteur. Bien.


 

Je démonte rapidement le carénage, la coque arrière, les amortisseurs Fournales, le garde-boue avant pour les revendre.
Je m'attaque ensuite au démontage de la partie cycle pour ne garder que le moteur et le cadre. Ca me permets de l'expertiser en détail et de constater qu'il en fendu au niveau de la fixation basse gauche du moteur. C'est un mal que j'avais déjà rencontré sur mon GS 1000 S de 1979.



PARTIE CYCLE 1
 
Un coup de karcher et je monte un train avant complet de 750 SRAD. Pas de problème particulier puisque Suzuki à depuis longtemps standardisé ses diamètres de colonne de direction et ses roulements coniques.
Je perce le té supérieur pour y installer des pontés de 28,6 mm et le gros guidon en alu.
Un maitre-cylindre Nissin et des durites avia la dessus et je purge le circuit de freinage.

Voila le train avant de 750 SRAD  installé.
 
Je monte ensuite un train arrière de 1200 Bandit avec un mono-amortisseur de 750 GSX EF (réglable de partout). Pour aligner le bras oscillant dans le cadre, je mets sur son axe, coté gauche une entretoise de 15 mm et pour aligner la chaine sur le pignon de sortie de boite, je monte le porte-couronne du GSX (il est moins épais de 5 mm) sur la jante du Bandit; une entretoise de 5 mm entre le pignon de sortie de boite et le moteur permet à la chaine d'être dans l'axe en passant à quelques millimètres du pneu de 180.
 
Et le train arrière de 1200 Bandit.
  
Il est temps de s'attaquer à la suspension arrière en gardant à l'esprit que je doits rester le plus proche possible de l'épure du 1200 Bandit.
 
Je fabrique 2 pattes en acier de 8 mm d'épais, que mon pote Christophe soude sur les fixation renforcées de la béquille centrale. La fixation inférieure de la biellette au cadre est prête.
 

 

Je fabrique ensuite la patte de fixation supérieur de l'amortisseur que l'on soude sur une platine de 10 mm d'épais soudée au cadre.
 Un grand Merci à mon pote Christophe pour le temps passé à souder !!!


 
Le train arrière prend sa place sans problème particulier.


L'épure de la suspension reste très proche de celle du 1200 Bandit.